Pascal Santarelli est né à Paris en 1958.

Il réside et exerce ses activités professionnelle et artistique à Orléans.

Du réalisme aux effets anarchiques, des peintures affirmées nourries par l’abstrait, l’expressionnisme, la figuration, dans une mouvance pop et dynamique, bienvenue dans l’univers de Pascal Santarelli.

Vos portraits, le choix de vos modèles ?

« Mes représentations n’ont pas d’intention polémiste… Mes personnages, qu’ils soient célèbres ou inconnus, sont remarqués – subjectif – pour leur personnalité affirmée, leur autonomie anarchique, leur ténacité, leurs pensées assumées… leurs… talents…. disons… Quelques portraits d’enfants… le regard est… spontané, détaché… Insondable… Cette naïveté, par nous supposée, se fait, alors, séduisante… Quant à l’animalier… Pour l’intrinsèque. »

Par son style franc, vif, incisif et audacieux, ses peintures offrent au regard des acryliques tranchées au couteau et au pinceau, donnant une matière brute et sans concession.

Votre… Style ?

« Ma technique ne se plie pas à une conformité, une mode, un style ou une catégorie », affirme Pascal Santarelli, dont l’oncle, Claude Santarelli, fut un sculpteur reconnu. « Cinquante ans d’histoire visuelle, d’histoire de l’art… et la légende ne dit-elle pas que… je suis tombé dedans lorsque j’étais petit. »
L’artiste travaille sur des toiles de grand format,… « dans un espace restreint de 12 m2… Ce qui évite toute dispersion… Mentale et gestuelle… » précise-t-il.
Un savoir-faire, acquis au fil de ses formations et postes : cours de Marcel Baizeau, puis, dessin classique et graphisme à l’institut d’arts visuels à Orléans, infographisme, web designer, directeur artistique senior. Ce parcours donne une sensibilité et un style particulier à ses toiles.

" Excellent travail d’un artiste accompli. Puissance, expressivité, toutes les nuances de l’âme humaine exprimées avec force ".

Josette Rieder-Dewolf